La Cité aux Légendes d'Amour

L une des plus belles légendes raconte qu un jour, sur les hauteurs de Roquemaure, Bruno et Placidie, un couple d amoureux de cette cité rencontra un homme se nommant Valentin.
La légende dit qu il promenait l Amour avec lui.

Il s agit d un des trois contes,  écrit par le Père Durieu,  pour la Saint Valentin à Roquemaure.

 

J'ai emporté l'Amour !

Lorsque Saint Valentin arriva à Roquemaure, chargé de sa besace, lourde et légère à la fois, il contempla ce petit village blotti au pied de ses rochers. Il contempla la vaste plaine du Rhône, les montagnettes d'oliviers et les beaux coteaux de vignes. Il déposa sa besace, lourde et légère tout à la fois, pour se reposer et jouir pleinement de la vue de ce lieu privilégié, croisement de régions, allant du Nord au Sud, du Dauphiné en Languedoc.
Il aurait bien aimé vivre dans ce village.

Il vit venir de loin un couple d'amoureux qui promenait l'Amour tout au long du chemin. Lui se nommait Bruno et elle Placidie. C'était, disait-on, le couple le plus beau de toute la bourgade et c'était si vrai que le bon Monsieur Cappeau, auteur du fameux chant  « Minuit Chrétien », en fit les héros de son « Château de Roquemaure ».
En s'approchant, ils virent Valentin fatigué et las, assis sur le talus du chemin. "Venez vous reposer chez nous », lui dit Placidie, «  et demain, si vous le voulez bien, nous vous inviterons à notre mariage ». Valentin acquiesça et décida de rester pour la fête.
Les parents de Placidie accueillirent chaleureusement cet homme à la besace lourde et légère. Il déclina son identité et déclara être Valentin. Les parents furent enchantés d'une aussi heureuse visite à la veille du mariage de leur fille avec Bruno. 

Le soir, Placidie et Bruno  invitérent les jeunes filles et les jeunes gens du village. A côté de Bruno, Placidie les accueillit avec son beau sourire qui ensoleillait son visage.
La soirée fut très belle, on chanta, on dansa.
Valentin raconta son voyage et comment il avait quitté Rome, où l'on vivait dans la crainte du pouvoir impérial. "Là-bas, disait-il, règne la peur, la haine et le sang. Alors moi, j'ai emporté l'Amour, car personne ne s'en servait ».
Les jeunes gens étaient attentifs aux paroles de Valentin. « Il porte l'Amour avec lui », se disaient-ils les uns aux autres et tous avaient envie de lui en demander pour agrandir celui de leur coeur.

 

Une Besace lourde et légère à la fois

Vers la fin de la soirée, Valentin demanda qu on lui apporte sa besace, lourde et légère tout à la fois.
Quel ne fut pas leur émerveillement, lorsqu ils virent le contenu de la besace !  Leurs yeux brillérent de désir, leur coeur palpita.
Chacun désirait pour ses lèvres un peu du contenu de cette besace, lourde et légère de baisers, de baisers d Amour. Ils en reçurent tous un des mains de Valentin et les échangèrent ensuite entre eux.
Bruno fut le premier à échanger le sien avec celui de Placidie.

Depuis ce Jour, dont l Histoire n a pas retenu la date, Roquemaure est devenue La Cité du Baiser d Amour, où l on vient de fort loin pour cueillir ce baiser qui réchauffe le coeur.